La clé : respecter la nature de ses cheveux

De nos jours, toutes les jeunes femmes à la page aiment pouvoir changer de tête en un clin d’œil. Et quoi de plus agréable, pour redonner de l’éclat à sa chevelure, qu’une petite coloration ? Moins contraignante qu’une coiffure, plus facile et abordable qu’un lissage ou un défrisage, la coloration des cheveux séduit de plus en plus les jeunes femmes aux cheveux crépus. La première chose à savoir avant de se lancer dans une teinture capillaire est de respecter la nature des cheveux afro. Très secs par nature et par conséquent plus fragiles que des cheveux occidentaux, les cheveux afro se cassent facilement et supportent mal les traitements chimiques comme l’eau calcaire. Cette condition particulière est due à la forme des cheveux en spiral qui empêche le sébum d’enduire convenablement la fibre capillaire. Il est donc capital de choisir sa teinture avec le plus grand soin pour éviter de les fragiliser davantage et d’entretenir ses cheveux fraîchement colorés avec de nombreux soins.

Une coloration douce et des soins réguliers

Parmi les différents types de coloration qui existent sur le marché, certaines ont une action plus ou moins néfaste sur la fibre capillaire. Pour les colorations permanentes changeant définitivement la couleur de vos cheveux, il est capital de bien réfléchir avant de se lancer. Si la couleur que vous avez choisi vous lasse, vous êtes obligée de décolorer totalement vos cheveux pour pouvoir changer de couleurs, et il va de soi que toutes ces manipulations chimiques ne peuvent qu’endommager vos cheveux. Plus douce, la coloration ton sur ton ajoute des reflets sans pour autant modifier la couleur originelle. Dénuée d’ammoniaque, elle part au bout d’un certain nombre de lavage et est moins contraignante. Cette méthode est préférable car plus respectueuse de votre fibre capillaire. Mais c’est après avoir coloré votre crinière crépue que vous allez devoir redoubler d’efforts pour éviter le dessèchement et les cheveux cassants. Il est ici capital de les hydrater, à l’aide d’une crème ou d’un lait capillaire, de les nourrir avec des après-shampoings, des soins à base de miel, d’huiles végétales, de beurre de karité ou de cacao. Vous pouvez les renforcer à l’aide de protéines de soie, de riz ou de céramique végétale.